Mes 6 astuces pour mieux vivre votre transition au shampoing naturel

Je vous indiquais la semaine dernière comment bien choisir votre shampoing naturel. 

Mais on ne passe pas du chimique au 100% naturel du jour au lendemain.

La transition n’est pas sans difficulté. Mais rassurez-vousça ne dure qu’un temps !

Vos cheveux seront très certainement plus beaux, plus doux et en meilleure santé. Vous n’aurez pas à les laver aussi souvent et leur pousse pourrait même s’accélérer.

Aujourd’hui j’aimerais vous confier mes astuces pour vivre au mieux la transition du chimique au naturel et vous aider à franchir le cap. 

Le mieux, c’est d’y aller progressivement. 

 

  • Dans un premier temps, évitez de trop solliciter vos cheveux en limitant l’usage des shampoings, masques et après-shampoings que vous aviez l’habitude d’utiliser.
  • Privilégiez un shampoing et un après-shampoing sans silicone avec une formule plus saine que vos produits usuels pour éliminer les ingrédients chimiques progressivement. 

Vous pouvez par exemple vous décider pour des marques du commerce comme Mixa, Naturé Moi ou encore Léa Nature (So’Bio). 

Portez toujours votre choix sur des shampoings pour « cheveux normaux » qui ne traitent pas de problématique capillaire particulière : cette période va vous permettre de découvrir la vraie nature de vos cheveux.

  • Après trois semaines à un mois selon l’état de vos cheveux, passez aux produits d’origine naturelle. Prenez bien le temps de les choisir comme je vous l’ai expliqué dans mon article précédent.

Les cheveux mixtes n’existent pas !

C’est un piège dans lequel on tombe facilement. Les produits chimiques et les mauvais traitements peuvent créer cet effet infernal : racines grasses, pointes sèches. 

Vos cheveux sont soit secs quand le cuir-chevelu ne produit pas assez de sébum, soit gras quand il en sécrète trop. 

Vous arriverez à déterminer leur nature en observant ce qui se passe au niveau de votre cuir-chevelu et pas seulement de vos longueurs. 

Voici maintenant mes 6 conseils pour passer au naturel en douceur. Cette transition vous aidera à retrouver des cheveux sains, éclatants et en bonne santé. 

 

1. Détoxifiez vos cheveux !

Vos cheveux sont devenus comme accros aux substances chimiques qu’ils ont absorbées pendant des années. Il va donc falloir les “sevrer”. C’est l’étape la plus importante !

Commencez en douceur : ça ne sert à rien de vous précipiter car vous risquez de maltraiter votre chevelure.

Vos cheveux sont formés de petites écailles qui s’ouvrent et se referment. Détoxifier vos cheveux va permettre de les ouvrir afin d’expulser le trop plein de silicone et faire pénétrer les soins naturels que je vais vous conseiller par la suite.

Tant qu’il restera du silicone sur vos cheveux, vos soins ne pourront pas être efficaces car ils n’arriveront pas à passer au travers du film imperméable qu’il a créé. 

Selon les produits que vous avez utilisés par le passé, la transition se fera plus ou moins facilement.

Pendant cette première phase Detox, je recommande un masque régulier au lait de coco et à l’argile, à raison d’une fois par semaine pendant un mois. 

  • Pour les cheveux gras, optez pour une argile verte.
  • Pour les cheveux secs, préférez plutôt une argile blanche, moins asséchante. 

Ce soin permet d’éliminer les toxines et de « décrasser » le cheveu, un peu comme une remise à zéro.

Pour le réaliser, il vous faut :

  •   Une spatule en bois (les ustensiles en métal sont à proscrire car ils altèrent la qualité des poudres)
  •   Un bol
  •   200 ml de lait de coco biologique
  •   4 cuillères à soupe d’argile blanche ou verte en fonction de votre cuir-chevelu

    Mélangez progressivement le lait de coco avec la poudre d’argile blanche à l’aide de la spatule jusqu’à obtenir une pâte légèrement épaisse et crémeuse. N’hésitez pas à ajuster les doses en fonction de la texture obtenue. 

    Appliquez au niveau des racines puis descendez petit à petit sur les longueurs et les pointes. Laissez poser 15 à 20 minutes maximum.

    Rincez à l’eau tiède puis effectuez un shampoing avec le produit que vous aurez choisi pour votre transition.

Je privilégie toujours un rinçage final au vinaigre de cidre après le shampoing. 

Ça permet aux écailles du cheveu de se refermer en douceur et d’être moins vulnérables aux agressions. 

Pour votre eau de rinçage, il vous faut :

  •   Du vinaigre de cidre biologique
  •   De l’eau tiède

    Mélangez 4 cuillères à soupe de vinaigre de cidre pour un litre d’eau tiède.

    Rincez la chevelure, la tête en bas.

    Laissez vos cheveux sécher naturellement.

*En petit bonus, je rajoute toujours deux gouttes d’huile essentielle de lavande à ma préparation pour obtenir une odeur plus agréable que celle du vinaigre.

 2. Osez couper !

Petit à petit, vous allez voir vos cheveux sous un nouveau jour et plus rien ne pourra camoufler les parties abîmées.

Pour une transition réussie, je vous conseille donc de couper assez largement les pointes.

Pour ma part, j’ai dû couper 5 centimètres mais leur pousse a été multipliée par deux, ça vaut le coup !

 

3. Espacez vos shampoings et éloignez vos cheveux de la chaleur !

 Ça n’a pas été facile, mais aujourd’hui je ne suis plus qu’à deux shampoings par semaine : Adieu les racines grasses au bout de deux jours !

 Si vous avez déjà un rythme de shampoing raisonnable à raison de 1 à 2 fois par semaine, restez sur cette voie. Si vos lavages sont trop fréquents, essayez au maximum d’espacer vos shampoings.

 N’hésitez pas à avoir recours au shampoing sec pendant cette période.

Il ne lave pas mais possède un véritable atout esthétique en absorbant l’excès de sébum à la racine de vos cheveux et s’utilise facilement entre deux shampoings. 

Pendant toute la transition, optez plutôt pour un séchage naturel et privilégiez des shampoings à l’eau tiède : la chaleur est une ennemie !

 Encore aujourd’hui, je ne ressens pas toujours le besoin d’utiliser le sèche-cheveux ou le lisseur. J’ai même l’impression de gagner du temps !

 

4. Brossez-vous les cheveux !

 Le brossage est capital et doit s’effectuer dans tous les sens du cheveu. Tête en haut, tête en bas, à gauche, à droite, en avant et en arrière.

 Si l’on peut penser que le sébum à la racine de nos cheveux est sale. C’est faux !

Le sébum est une sécrétion naturelle très précieuse qui hydrate vos cheveux… à condition de les brosser efficacement.

Pour cela, je vous recommande la brosse en poils de sanglier, que je lave avec du shampoing doux à raison d’1 fois par semaine.

5. Faites des soins !

Vos cheveux vont être vulnérables pendant cette période. Il est donc impératif de trouver des solutions pour les hydrater.

Ces soins doivent être réguliers mais espacés pour ne pas trop solliciter le cheveu. 

Mon indispensable favori est l’huile de coco. Elle permet d’hydrater en profondeur et de régénérer les parties les plus fragiles. 

En bonus : son odeur qui fait voyager ! 

Je préconise ce bain d’huile pour nourrir et hydrater le cheveu, à raison d’une fois par semaine, avant un shampoing

 

Pour le réaliser c’est très simple :

    Brossez vos cheveux

    Faites chauffer dans le creux de vos mains de l’huile de coco vierge biologique

    Appliquez l’huile sur vos longueurs

    Enroulez votre chevelure dans une charlotte

    Laissez poser la nuit

    Rincez au shampoing doux

 

Pensez à varier les soins pour une hydratation plus efficace. Vous pouvez opter pour l’huile de jojoba ou encore l’huile d’argan.  

Vous pouvez aussi choisir des masques à faire une fois par semaine après votre shampoing, à condition que la composition soit saine. Parmi mes marques favorites pour ce type de soin figurent Dermaclay, Logona, Coslys, Melvita ou encore Cattier. 

Ces soins vous accompagneront tout au long de votre routine capillaire désormais et vous ne pourrez plus vous en passer !

 

6.Ne lâchez rien !

Quand vous vous sentirez prête, passez à l’étape d’après : le shampoing 100% naturel.

Durant toute cette période, j’ai eu l’impression que mes cheveux étaient encore pires qu’avant. Pour réussir sa transition capillaire il faut s’armer de patience.

Vous aurez peut-être l’impression au début d’un effet poisseux à la racine et desséché sur les longueurs. 

Ne paniquez-pas, c’est normal et surtout temporaire ! 

Au bout de quelques semaines, les effets du changement se ressentent :

  • Cheveux brillants, doux, souples et faciles à coiffer.
  • Diminution de la chute des cheveux.
  • Réactivation d’une pousse plus rapide.
  • Volume et épaisseur.

Vous connaissez désormais mes 6 astuces pour vous passer des shampoings chimiques.

Et vous ? Avez-vous aussi envie de passer le cap ? L’avez-vous peut-être déjà franchi ? 

Je serai ravie d’entendre vos retours et partages en commentaire sur cette expérience qui me tient à cœur. 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments